Site internet du quartier Victor Hugo Saint-Roch

Voeux  2017

Le comité de quartier avait lancé de très nombreuses invitations pour cette cérémonie des vœux 2017, qui malgré les fraiches températures extérieures, a su trouver dans la maison commune du quartier l’ambiance chaleureuse attendue pour ce type d’événement. La Charente Libre, fidèle au quartier, nous avait également rejoints.

Xavier et Grard

 

Après l’intervention du président Gérard Vanneau (lire ci-dessous), qui insista sur les valeurs du bénévolat associatif et qui a lancé un appel appuyé aux bonnes volontés qui voudraient bien donner un peu de leur énergie pour le quartier, le maire Xavier Bonnefont n’a pas tari d’éloges en évoquant  l’engagement d’un Conseil d’Administration du comité de quartier en direction de toutes les causes de Victor Hugo Saint Roch et de ses habitants.

1 2
4 5

 

Ces retrouvailles détendues furent aussi l’occasion pour le maire de rappeler les chantiers engagés dans notre périmètre, et même au-delà. Il fut donc question de la prochaine réinstallation des jeux dans l’aire pour les enfants, bd. Denfert Rochereau, de la modification à venir du sens de circulation de la rue des Boissières, accompagnée par quelques mesures locales en faveur de la sécurité, de la phase de finition du parvis et de l’environnement de la chapelle St Roch et de la cité scolaire Marguerite de Valois, de l’attention toute particulière portée aux déchets, et notamment sur la place du marché, de quelques réflexions engagées ici et là pour améliorer le confort ou la sécurité, et naturellement des économies que la ville devait réaliser pour boucler un budget toujours difficile.

Les échanges des populations présentes, avec le maire, avec les élus de la ville et ceux du comité de quartier se sont poursuivis, dans la bonne humeur, autour d’un verre de l’amitié. Ci-dessous, quelques photos qui traduiront l’ambiance de ces vœux 2017 …

8 6
7 9

 

 

 

Crédit photo : Cyril Vimbouly

 

Pour celles et ceux qui n’ont pas pu participer à cette cérémonie, mais qui sont toutefois intéressé(e)s par la vie du quartier, nous avons souhaité reproduire ci-après l’intégralité de l’intervention du président du Comité de quartier.

 

Monsieur le Maire,

Mesdames et Messieurs en vos grades, fonctions et qualité,

Chers amis, chers voisins,

 

En vous retrouvant dans cette maison commune, le conseil d’administration du comité de quartier éprouve toujours ce plaisir intense de former avec vous une famille sociale qui, aujourd’hui plus peut-être que jamais dans notre histoire, représente ce lien humain sans lequel rien n’est possible.

J’espère simplement, et sincèrement, que votre présence ici ce dimanche, reflète davantage une envie sincère de contribuer à la vie locale plutôt qu'un exercice traditionnel qui marque chaque début d'année. En effet, faut-il que nous ayons réellement, les uns pour les autres, l’envie de contribuer à la mise en œuvre de ces mots patinés que nous prononçons en nous échangeant des vœux.

En vous disant combien je suis heureux que vous ayez répondu présents à notre invitation, vous, habitants le quartier, commerçants, acteurs sociaux, partenaires, associations et journalistes, vous, élus, fonctionnaires et représentants des services publics, je voudrais aussi vous dire que le quartier, que les quartiers de notre ville ont besoin de chacun d’entre vous à la fois pour ce que vous êtes dans votre vie quotidienne, mais aussi, et, si j’osais, je dirais mais surtout, pour ce que vous faites ou ce que vous pourriez faire pour cette communauté de vie qui se construit et s’épanouie le long de nos rues et autour de nos places.

L’année 2017 va donner à la France un nouveau président de la République, et, avec lui, un nouveau Gouvernement et une Assemblée Nationale reconfigurée, autant de changements qui, issus de l’expression du peuple, nous font espérer des mesures et des dispositions équitables, justes, porteuses de progrès, de paix et d’épanouissement pour tous.

Au-delà de ces élections majeures pour notre société, je me permets d’appeler votre attention ce matin sur la nécessité et sur l’importance que représente aussi l’engagement associatif dans notre société. Que ce soit dans le domaine sportif, culturel, d’entraide, de défense des usagers ou des consommateurs, que ce soit pour soutenir des causes humanitaires à grande échelle ou plus modestement pour contribuer au « bien vivre ensemble » dans un quartier, les associations et leurs membres actifs constituent le ciment social des villes et des campagnes dans notre pays. Les associations travaillent, dans l’ombre le plus souvent, mais toujours avec courage et détermination, pour accompagner les politiques publiques, pour faire émerger l’opinion de celles et de ceux qui ne peuvent pas toujours se faire entendre, pour consolider des valeurs et des principes hérités de nos anciens, pour enfin offrir des conditions de vie aussi adaptées que possible à un contexte national et international qui, sans vouloir faire de sinistrose, assombrit notre quotidien.

Ces nombreuses associations qui reposent sur le bénévolat, jouent un rôle déterminant dans la construction de la société, mais faut-il encore que ces associations survivent à la crise de l’indifférence et de l’individualisme qui malheureusement les prive des forces vives dont elles auraient tant besoin. Et le Comité de quartier Victor Hugo Saint Roch n’échappe pas à cette crise.

Observer les problématiques du quartier, écouter et comprendre les besoins et les réactions des habitants, y compris de ceux qui sont en souffrance,  prendre en  compte les contraintes des acteurs économiques, contribuer à la qualité de vie, travailler avec les élus et les équipes municipales pour l’épanouissement du quartier et de ses habitants, tendre la main à nos voisins en détresse et signaler aux services compétents les cas les plus préoccupants, initier des moments de convivialité, faciliter et encourager les initiatives festives, rendre service à nos concitoyens autant qu’il nous est possible, telles sont en partie les missions statutaires qui incombent aux comités de quartier. Des missions passionnantes, indispensables et enrichissantes au plan moral, mais qui requièrent impérativement quelques conditions :

-          L’envie de faire pour les autres

-          L’acceptation du bénévolat dans toutes ses dimensions

-          Un minimum de disponibilité

-          La volonté de mettre son expérience et son savoir au service de tous

-          Le respect de principes fondamentaux définis par les règles issues de la loi du 1er juillet 1901

parce qu’il faut comprendre et admettre qu’en 2017, l’association est devenue une petite entreprise qui ne peut plus s’affranchir des contraintes et des obligations, et qui est soumise, comme quiconque à la justice de la République.

Peut-être faut-il y voir là autant de freins à cet engagement exigeant de nos concitoyens, de vous-mêmes, Mesdames et Messieurs, Chers amis, chers voisins, dans la vie associative, et en particulier dans ce quartier qui, au demeurant, vous le savez, est un très beau quartier, fier de son histoire, riche de sa mixité sociale, réputé pour son activité économique, bénéficiant de nombreux équipements et porteur d’une dynamique qui se traduit aujourd’hui par un enthousiasme dans les transactions immobilières.

Alors OUI, au nom de ce potentiel extraordinaire du quartier, et comme je vous l’indiquais au début de mon propos, j’espère que l’appel que je viens de vous lancer ne restera pas sans écho. J’espère que vous aurez compris que le quartier et son comité ont besoin de personnes ressources pour contribuer, soutenir et amplifier ce dynamisme qui en fait sa réputation. Deux cahiers sont à votre disposition sur les tables, derrière moi. Indiquez nous vos coordonnées, et nous reprendrons contact très prochainement pour envisager, ensemble, et de la façon qui vous conviendra, votre participation à la vie du quartier.

Par avance, merci, et soyez sympa de relayer mon appel autour de vous, parmi votre famille, vos voisins, vos artisans, vos commerçants, et tous ceux que vous fréquentez.

Je veux naturellement saluer et remercier ce matin, devant vous, chers amis, celles et ceux qui, à un titre ou à un autre, ont permis à ce comité de quartier de vous offrir ce visage pétillant, et qui le restera je l’espère. Les administrateurs et personnes ressource qui sont autour de moi s’investissent sans compter dans les nombreux dossiers qui jalonnent la vie quotidienne de notre quartier. Je veux leur dire ma reconnaissance pour leur fidélité et leur loyauté depuis 5 ans où ils m’accompagnent dans cette fonction de président, exigeante et malheureusement fréquemment conflictuelle, souvent ingrate et hélas parfois solitaire.

Je vous propose donc, avec moi, de saluer l’engagement de notre Conseil d’Administration, composé de Béatrice Maréchal, de Claude Peccolo, de Jean-Claude et de Anne-Marie Vignes, de Jacques Marchand, de Anthony Douet, de Danielle Andrieux, de Pierre Savariaud, de Serge Poulet, de Liliane Montjeaux, et de Danièle Gourgousse. Je ne veux par oublier non plus celles et ceux de nos administrateurs qui, pour des raisons diverses qui tiennent essentiellement à des choix personnels, ont quitté l’association, après de longues années d’engagement. Je pense notamment à Simone Delage, à Claude Lazard, à Bernard Dubruel, à Jean-François Reyt, à Florence Boutantin et à Nicolas Joly. Je leur adresse à chacun mes remerciements affectueux.

Les remerciements de ce début d’année ne seraient pas complets si je ne les adressais également à M. le Maire d’Angoulême et à toute son équipe. Les comités de quartier sont des associations adossées en particulier à la ville, et à ses services. Ici, à Victor Hugo, nous mesurons à sa juste valeur le soutien, les aides, l’accompagnement, les conseils et le regard que nous porte la collectivité. C’est aussi l’une des raisons qui nous stimule et nous permet de mener les actions que vous voyez, également aussi toutes celles que vous ne voyez pas. Mais en même temps, il faut nécessairement que nous apprenions à ne pas compter et à ne pas dépendre uniquement des capacités de la ville ; il faut que nous disposions de notre autonomie en forces vives qui, de toute évidence, et comme je vous l’indiquais précédemment, ne peut se trouver que parmi vous.

Je voudrais également avoir une pensée pour les personnes du quartier qui sont seules, malades ou en grande difficulté. Malheureusement, sans que nous les connaissions forcément de façon privilégiée, le nombre de ces personnes augmente, dans notre quartier comme ailleurs, et peut-être y a-t-il dans ce domaine, en liaison avec les services de la ville, avec les associations compétentes pour ces questions, et aussi avec chacun d’entre vous, Chers amis, des efforts à entreprendre, une vigilance toute particulière à développer, et des actions à mener pour que la solitude, le handicap, la privation d’emploi, deviennent moins insupportables. Déjà, des portes se sont ouvertes avec l’action municipale « Ville bienveillante-Voisins solidaires », avec la fête des voisins ou le repas de quartier … mais c’est encore insuffisant, et j’en appelle à votre générosité. Le comité de quartier ne peut pas tout faire et il ne fera pas tout, mais il veut bien être un relais local à la disposition des bonnes volontés.

L’avenir du quartier et de son comité sera, pour une part significative, ce que vous voudrez bien en faire. Son président n’est rien sans chacun d’entre vous.  Le cadre et les outils associatifs sont en place, et en état de marche. Je viens d’évoquer les liens harmonieux qui nous unissent à la ville ; j’ai eu plaisir également à souligner les richesses et le potentiel de notre beau et sympathique quartier ; je vous ai rappelé aussi le carnet de route d’un comité de quartier, avec les missions essentielles dont il doit ou dont il devrait se préoccuper, en articulation avec la collectivité et les services publics légitimes.

J’espère, et avec moi mon Conseil d’Administration, que les propos que je viens de tenir vous encourageront à regarder avec intérêt la vie du quartier, à vous intéresser à ses problématiques, à engager le dialogue avec les bénévoles qui n’ont d’autre objectif que le bien-être des habitants, et peut-être alors, vous accepterez de rejoindre cette grande famille des acteurs de la vie sociale Victor Hugo Saint Roch.

Pour vous aider dans cette démarche, nous distribuerons gratuitement, début février, dans chaque boite à lettre, un livret de 16 pages que je me permets de vous recommander et qui n’a d’autre ambition que de vous faire mieux connaitre le comité de quartier et ses partenaires.

Je vous remercie pour l’attention que vous avez portée à mon appel, et je voudrais vous présenter à cet instant, des vœux partagés, des vœux de santé, des vœux d'amitié, des vœux d'espoirs.

 

Puisse 2017 permettre la réalisation de vos projets, dans un esprit de sérénité, de solidarité et de paix, pour une qualité de vie accessible au plus grand nombre, dans notre quartier, dans notre ville, dans notre pays.

 

Nous essaierons d'être, au Comité Victor Hugo Saint Roch, des partenaires respectueux et attentifs, toujours soucieux d'un service désintéressé et d'une action bienveillante à l'égard de nos concitoyens avec l’espoir de voir émerger des initiatives et des relations de nature à consolider et à développer ce ciment social dont trop souvent on sous-estime l'importance.

 

Bonne et heureuse année à tous ! 

Vous devez vous connectez afin de pouvoir laisser des commentaires.